Industrie Aktuell
Portail d'actualités pour la construction et le développement
TUM0117rapport de recherche

Les batteries dont la cathode est constituée d’un mélange de nickel, de manganèse, de cobalt et de lithium sont actuellement considérées comme les plus puissantes. Mais ils ont aussi une durée de vie limitée. Déjà au premier cycle, ils perdent jusqu'à 10% de leur capacité. Une équipe interdisciplinaire de scientifiques de l’Université technique de Munich (TUM) a exploré plus en détail en quoi consiste cette action et ce qu’il est possible de faire contre la perte de capacité progressive qui s’ensuit, à l’aide de positrons.